Dermocosmétique

Acné et peau grasse : l'adolescence victime des hormones et des mauvaises habitudes  Abonné

Par
Publié le 26/06/2017
L'acné est-elle une pathologie typique de l'adolescence ? La réponse est oui puisqu'elle touche plus de 70 % de la population à la puberté sous une forme caractéristique justement appelée « acné juvénile ». Pour prendre en charge ses manifestations, le champ dermocosmétique offre des solutions non négligeables.
peau

peau
Crédit photo : BURGER/PHANIE

peau

peau
Crédit photo : PHANIE

Bénigne dans la majorité des cas, l'acné est une maladie chronique particulièrement mal vécue par les adolescents. Pour preuve, la perception faussée qu'ils ont de ses manifestations qu'ils jugent généralement plus sévères que ne l'estime le dermatologue. Quant à l'impact sur la vie quotidienne, il est, psychologiquement parlant, comparable à celui de maladies chroniques graves telles que le diabète ou l'épilepsie. Pour autant, la moitié de la population acnéique n'a pas recours au médecin même si l'acné demeure la première cause de consultation en dermatologie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte