Dermocosmétique - Acné et peau grasse : l'adolescence victime des hormones et des mauvaises habitudes

DermocosmétiqueAcné et peau grasse : l'adolescence victime des hormones et des mauvaises habitudes

Anne-Sophie Pichard
| 26.06.2017

L'acné est-elle une pathologie typique de l'adolescence ? La réponse est oui puisqu'elle touche plus de 70 % de la population à la puberté sous une forme caractéristique justement appelée « acné juvénile ». Pour prendre en charge ses manifestations, le champ dermocosmétique offre des solutions non négligeables.

  • peau
  • peau

Bénigne dans la majorité des cas, l'acné est une maladie chronique particulièrement mal vécue par les adolescents. Pour preuve, la perception faussée qu'ils ont de ses manifestations qu'ils jugent généralement plus sévères que ne l'estime le dermatologue. Quant à l'impact sur la vie quotidienne, il est, psychologiquement parlant, comparable à celui de maladies chroniques graves telles que le diabète ou l'épilepsie. Pour autant, la moitié de la population acnéique n'a pas recours au médecin...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
formation

DPC : 88 % des titulaires se sont formés sur 3 ans

Plus de 24 000 titulaires ont effectué au moins une formation validant pour le DPC sur la période triennale 2017-2019. L’heure du bilan du développement professionnel continu (DPC) a sonné, en cette fin de période triennale... Commenter

Partenaires