PHARMACIE ET FINANCE - Peut-on parler d’argent à l’officine ?

PHARMACIE ET FINANCEPeut-on parler d’argent à l’officine ?

27.02.2012

Avec les pharmacies discount, les sites en ligne de parapharmacie, les vagues de déremboursement, une méfiance de la part des patients semble s’être installée. L’argent est devenu tabou à l’officine et certains pharmaciens le paient au prix fort. Comment regagner la confiance, éviter les malaises et répondre aux objections les plus fréquentes ?

  • Génériques, déremboursements, concurrence sur les prix... : l'argent n'est plus tabou à l'officine
• Anticiper

D’abord, ne pas se laisser prendre au dépourvu dès qu’on parle d’argent : c’est le conseil de Brigitte Defoulny, dirigeante de la société de conseil et de formation Héliotrope. En effet, que l’on parle de déremboursement, de prix trop élevés ou de génériques, anticiper les objections des patients permet de préparer des réponses acceptables et d’éviter des erreurs « réflexes » telles que « ce médicament n’est pas remboursé, est-ce que vous le prenez quand même ? »

•Les vagues...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
picto

Pictogramme grossesse : une fausse bonne idée à réviser

L’apposition de pictogrammes « médicament et grossesse » est une intention louable, mais la coexistence de deux pictogrammes, présents sur 60 à 70 % des médicaments, est une source d’inquiétude parfois infondée pour les patientes... Commenter

Partenaires