Sevrage alcoolique - Microbiote et alcoolo-dépendance

Sevrage alcooliqueMicrobiote et alcoolo-dépendance

Christine Nicolet
| 29.01.2018

L'alcool ne suffit pas à lui seul à induire une maladie alcoolique du foie. Plusieurs études montrent l'importance des bactéries intestinales sur l'hépatotoxicité de l'alcool et la dépendance alcoolique.

  • souris

Au sein de la population, il existe des inégalités devant la consommation d'alcool et le risque de développer des maladies du foie. Ainsi à consommation équivalente en quantité et en durée, la majorité ne développera que des lésions peu sévères et seule une minorité évoluera vers une hépatite sévère, une fibrose, une cirrhose ou un carcinome hépatocellulaire. Le microbiote intestinal apparaît comme l'un des cofacteurs qui participent à l'initiation et à la progression de la pathologie...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
cochon

Bilans de médication : les syndicats demandent des comptes

Selon les chiffres communiqués par la CNAM, moins de la moitié des bilans partagés de médication a donné lieu à une rémunération du pharmacien. L’USPO et la FSPF s’accordent pour réclamer leur paiement sans délai. Lors d’une... 3

Partenaires