Dépakine : un premier revers pour l'action de groupe

Dépakine : un premier revers pour l'action de groupe

Mélanie Maziere
| 30.11.2017
  • Dépakine

L'association de défense des victimes de la Dépakine (valproate), l'APESAC, n'a pas obtenu gain de cause concernant ses premières demandes auprès de la justice. Dans le cadre de son action de groupe, la première en matière de santé, elle souhaitait obliger le Laboratoire Sanofi à consigner des sommes importantes dans l'éventualité de futures indemnisations.

C'est un premier revers pour l'APESAC qui a lancé la première action de groupe en santé - la seule à ce jour -...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
besset

« Continuez à substituer, même en cas d'égalité des prix ! »

Philippe Besset, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), appelle les confrères à continuer la substitution, même en cas d'alignement des prix du princeps sur les génériques, « pour la survie de... 7

Partenaires