Du prix du médicament à la rémunération du pharmacien - Quand l’acte de dispensation devient central

Du prix du médicament à la rémunération du pharmacienQuand l’acte de dispensation devient central

Mélanie Maziere
| 30.10.2017

Tous les acteurs de la chaîne du médicament plébiscitent la rémunération à l’acte du pharmacien et sa désensibilisation au mécanisme prix-volume des médicaments. Car le constat est unanime : les baisses de prix font partie du cycle de vie de tout médicament. Elles sont donc durables.

  • Philippe Besset
  • Hubert Olivier (CSRP)
  • G. Bonnefond
  • N. Revel
  • Patrick Errard

Le prix du médicament en France concerne autant les industries pharmaceutiques que les officinaux et les grossistes-répartiteurs qui y puisent la source principale de leurs revenus. Cette affirmation est cependant de moins en moins vraie pour les pharmaciens de ville qui voient, depuis 2015, leur rémunération se désensibiliser progressivement du prix et du volume des médicaments qu’ils dispensent. La signature de l’avenant conventionnel l’été dernier entre l’Union des syndicats de...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires