Un champ de compétences élargi  Abonné

Publié le 30/03/2009

Le projet de loi HPST (Hôpital, patients, santé et territoires) adopté par les députés prévoit l’inscription dans le code de la santé publique des missions qui incombent aux officinaux. Au-delà de la dispensation des médicaments, les pharmaciens d’officine peuvent :

1. contribuer aux soins de premier recours ;

2. participer à la coopération entre professionnels de santé ;

3. participer au service public de la permanence des soins ;

4. concourir aux actions de veille et de protection sanitaire organisées par les autorités de santé ;

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte