Les agenceurs trouvent une place au libre accès

Le succès des réponses personnalisées  Abonné

Publié le 30/03/2009
Le passage de l’OTC de l’autre côté du comptoir fait encore l’objet de quelques hésitations chez les pharmaciens. Comment les agenceurs peuvent-ils accompagner la mesure ? Les confrères qui ont tenté l’aventure sont-ils satisfaits ? Quels outils mettre en œuvre pour une mise en avant efficace du nouveau concept ? La valorisation de l’OTC se fait-elle au détriment de la parapharmacie ? Telles sont quelques-unes des questions que se posent les candidats au libre accès.

DEPUIS l’application du décret relatif au passage de la médication officinale en libre accès, les agenceurs ont du pain sur la planche. Ils doivent, en effet, faire face aux demandes des pharmaciens et imaginer de nouveaux concepts de mobilier afin de réaménager l’espace de vente. Et la tache n’est pas mince.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte