Rôle des facteurs environnementaux.

Pollution atmosphérique et allergènes : la sphère ORL pour cible  Abonné

Par
Publié le 23/02/2015
Les données épidémiologiques montrent une explosion des allergies dans le monde. La sphère ORL et l’appareil respiratoire subissent de plein fouet l’agression des aéroallergènes, tandis que de nombreux facteurs viennent renforcer ce phénomène. Pour l’allergologue Pierrick Hordé, une prise de conscience est nécessaire à tous les niveaux pour maîtriser cette situation.

RHINITE, conjonctivite, toux… les principaux symptômes allergiques sont bien connus et pourtant, leur prévention et leur prise en charge restent souvent insuffisantes. « La prévalence de l’asthme et des rhinites saisonnières a pratiquement doublé ces 20 dernières années dans les pays industrialisés », rapportent les auteurs d’un rapport publié par l’Anses en 2014 (État des connaissances sur l’impact sanitaire lié à l’exposition de la population générale aux pollens présents dans l’air ambiant). En France, près d’un quart de la population présenterait une allergie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte