Prise en charge chirurgicale du RGO

Publié le 06/10/2020

L’option chirurgicale est envisagée chez un patient jeune, en bonne forme générale, qui dépend d’un traitement par IPP quotidien, en cas de RGO compliqué avec présence d’œsophagite et de sténose peptique ou de volumineuse hernie hiatale. Il faut être méfiant vis-à-vis de la chirurgie en cas de soulagement incomplet des symptômes par les IPP : les symptômes qui persistent ne sont pas toujours associés au RGO et ne seront donc pas améliorés par l’intervention. La chirurgie de référence est une fundoplicature réalisée par cœlioscopie : la partie haute de l’estomac vient envelopper la partie basse de l’œsophage et une valve anti-reflux est alors créée sur l’orifice œsophagien du diaphragme (hiatus) alors réduit, ce qui renforce le sphincter œsophagien inférieur.


Source : lequotidiendupharmacien.fr