OTC et pouvoir d’achat

La guerre des prix aura-t-elle lieu ?  Abonné

Publié le 29/06/2009
En lançant l’idée de rendre des médicaments directement accessibles aux patients, Roselyne Bachelot voulait surtout faire baisser les prix dans les officines. Selon les premiers résultats, l’objectif serait atteint, puisque les tarifs auraient déjà diminué d’environ 3 %. Ce n’est qu’un début. L’arrivée des centrales d’achat pharmaceutiques pourrait permettre d’accentuer encore cette baisse.

AMÉLIORER le pouvoir d’achats des ménages : tel était l’un des objectifs du libre accès à certains médicaments voulu par Roselyne Bachelot. En clair, en autorisant le passage devant le comptoir de spécialités pharmaceutiques, la ministre de la Santé misait sur davantage de concurrence entre les points de vente pour faire baisser les prix. Un an plus tard, l’objectif semble être atteint.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte