2013, année du générique

Copier n’est pas jouer ! Abonné

Publié le 25/02/2013

CONTRAIREMENT à certaines idées reçues, la conception d’une spécialité générique n’est pas chose facile. Certes il ne s’agit « que » d’une copie de médicament, mais à ceux qui seraient tentés par l’aventure, il faut délivrer quelques informations. Car copier n’est pas jouer ! Savez-vous, par exemple, qu’entre le moment du choix de la molécule princeps à développer et la commercialisation du générique proprement dit, il peut se passer 6 à 8 ans ? Et que les blockbusters ne sont pas les seules molécules à intéresser les génériqueurs ? Savez-vous aussi qu’en France il est désormais…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte