La cosmétique sans crème

Aux frontières de la chirurgie esthétique  Abonné

Publié le 28/11/2011
Toxine botulique, acide hyaluronique, laser… La médecine esthétique, qui rend beau (ou belle) et repousse les effets du temps et de la fatigue, séduit de plus en plus. Aujourd’hui, plus question de condamner en bloc ces techniques, encore moins de les ignorer. Le pharmacien, comme le médecin, doit savoir accompagner le client qui souhaite y recourir par des conseils avisés.
Seules les toxines botuliques A disposent d’une AMM dans le traitement des rides

Seules les toxines botuliques A disposent d’une AMM dans le traitement des rides
Crédit photo : phanie

UNE RIDE, des poches sous les yeux, des tâches brunes sur la main… Le temps ne joue pas en notre faveur, mais la médecine si. Car quand les crèmes et autres dispositifs à appliquer ne suffisent plus, certaines (et certains aussi) n’hésitent pas à franchir le pas vers des méthodes plus radicales.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte