La dermatite nummulaire

Publié le 02/06/2020

Fréquente chez le patient d'âge moyen et plus âgé, la dermatite nummulaire est souvent associée à une sécheresse cutanée. Sa cause reste inconnue. Très prurigineuses, les lésions discoïdes débutent sous forme de taches, de papules et de vésicules confluentes qui suintent puis forment des croûtes ; plus tard, elles deviennent sèches, squameuses, lichénifiées et parfois annulaires du fait d’une guérison centrale. On en dénombre jusqu'à environ 50 d’un diamètre compris entre 2 et 10 cm. Elles siègent souvent sur les faces d'extension des membres, sur les fesses et sur le tronc. Aggravations et rémissions alternent. Le diagnostic repose sur l'aspect et la distribution caractéristique des lésions ; la recherche de bactéries et de champignons peut être effectuée pour exclure une infection. Le traitement associe soins de support, antibiotiques, corticothérapie, exposition aux ultraviolets.


Source : lequotidiendupharmacien.fr