Un entretien avec le Pr Henry Botto, coordinateur de l’étude ANDROCAN

« Il ne faut plus avoir peur de la testostérone ! »  Abonné

Par
Publié le 29/04/2019
Les travaux réalisés sous l’égide du Pr Henry Botto* viennent, rien de moins, que de modifier profondément un paradigme vieux de plusieurs décennies quant aux rapports liant la testostérone au cancer de la prostate. Confortés par une méthodologie extrêmement rigoureuse, ces résultats ouvrent des perspectives de très grande ampleur.
Pr Henry Botto

Pr Henry Botto
Crédit photo : DR

Le Quotidien du pharmacien.- Depuis combien de temps vous intéressez-vous et pourquoi à la testostérone ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte