Après la disparition de la vignette

Les scanners à l’assaut du comptoir

Par
Publié le 29/09/2014

Fiabilité de la saisie des références, vitesse de lecture, meilleure gestion du stock et des périmés, meilleure traçabilité des ventes… Les lecteurs de codes barres Datamatrix sont aujourd’hui très performants et constituent un outil indispensable d’optimisation de la chaîne d’approvisionnement du médicament et de la sécurité des patients.

ENTRE l’entrée en vigueur de la réglementation sur la traçabilité des médicaments, le 1er janvier 2011, et la suppression officielle de la vignette remplacée par le Datamatrix, le 1er juillet 2014, trois années et demie sont passées. Pourtant, les fabricants proposaient déjà des lecteurs capables de lire des codes barres bidimensionnels pour remplacer les anciens lecteurs de code 1D. En 2012, Motorola, l’un des grands fabricants de ces lecteurs depuis le rachat de la société Symbol, estimait que ces produits représentaient déjà la moitié des ventes contre 10 % trois ans auparavant.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)