Un relooking réussi de l’officine à budget réduit

Des solutions de réagencement pour contourner la crise

Publié le 29/09/2014

La conjoncture économique et les incertitudes sur l’avenir de l’officine ont modifié la relation pharmacien/agenceur. Le relooking et le réagencement partiel ont fait leur apparition pour satisfaire des budgets restreints ; mais au-delà du coût, la confiance reste le socle d’un agencement réussi.

On peut aujourd'hui renforcer l'attractivité de l'officine à moindre coût

On peut aujourd'hui renforcer l'attractivité de l'officine à moindre coût
Crédit photo : CAP Agencement

Donner la priorité à la signalétique, la circulation et l'éclairage

Donner la priorité à la signalétique, la circulation et l'éclairage
Crédit photo : Doc. Fahrenberger

TOUS LES AGENCEURS s’accordent à dire que la demande a changé. La crise est passée par là, et l’époque n’est plus aux prodigalités. Le portefeuille "agencement" est bien souvent réduit. Dans ce contexte, comment optimiser la performance de l’officine, c’est-à-dire renforcer son attractivité et améliorer la marge bénéficiaire ?

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)