Un peu de physiopathologie  Abonné

Par
Publié le 05/06/2014

Les douleurs par excès de nociception résultent d’une lésion tissulaire, entraînant la libération de substances algogènes (prostaglandines, histamine...) à l’origine d’une forte stimulation des nocicepteurs présents dans le tissu cutané, les articulations, les muscles, et les organes viscéraux. Un message est transmis au cerveau. Ce mécanisme est observé dans les douleurs aiguës. Le traitement repose sur les antalgiques de palier 1, 2 ou 3 selon l’intensité de la douleur.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte