Toxicité médullaire des chimiothérapies  Abonné

Par
Publié le 07/05/2018

La moelle est hautement sensible à l’action des cytotoxiques comme tous les autres types de tissus à renouvellement rapide (peau, gonades, muqueuse digestive par exemple) : les lignées leucocytaires et plaquettaires sont essentiellement concernées car la durée de vie de leurs éléments figurés est plus brève que celle des hématies.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte