Stratégie de traitement de substitution  Abonné

Publié le 21/05/2013

Le traitement de substitution opiacé (TSO), dit aussi de « maintenance », constitue un outil de régulation de la dépendance d’un patient volontaire pour en bénéficier, intégrant un suivi éducatif, psychologique et social. Il limite la morbidité (complications infectieuses, amélioration des grossesses, meilleur accès aux soins) et la mortalité (intoxication aiguë) liées à la toxicomanie, facilite la réinsertion familiale comme professionnelle et limite ou supprime la délinquance liée à l’acquisition de la drogue. Le TSO est poursuivi aussi longtemps que nécessaire - parfois indéfiniment -.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte