Quelques cas particuliers  Abonné

Par
Publié le 08/03/2018

Grossesse et allaitement :

La plupart des immunosuppresseurs sont contre-indiqués (les corticoïdes sont utilisables sous réserve d’une surveillance du nouveau-né) durant la grossesse et l’allaitement : méthotrexate, ciclosporine (CI relative), mycophénolate, cyclophosphamide…

Il en est de même des interférons et des stimulants granulocytaires.

Cela sous-entend la mise en œuvre d’une contraception efficace chez les femmes en âge de procréer.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte