Quelques cas particuliers  Abonné

Publié le 15/01/2015

Grossesse et allaitement.

Par prudence, les bêta-2 agonistes de longue durée d’action et les anticholinergiques sont déconseillés au cours de la grossesse (sauf nécessité) et de l’allaitement. La bamifylline est également déconseillée.

Administrée en fin de grossesse, la théophylline peut entraîner chez le nouveau-né une tachycardie et/ou une hyperexcitation.

Insuffisance rénale et hépatique.

Il est conseillé de diviser par 2 la posologie du bambutérol en cas d’insuffisance rénale et de diminuer les doses de bamifylline en cas d’insuffisance hépatique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte