Mécanismes d’action  Abonné

Par
Didier Rodde -
Publié le 10/01/2019

L’aspirine exerce une activité anti-inflammatoire par inhibition irréversible de la cyclo-oxygénase (radical acétyl) et une composante centrale (radical salicylate).

Le paracétamol agit à la fois au niveau périphérique et au niveau central, via une inhibition des cyclo-oxygénases et les systèmes cannabinoïdes et sérotoninergiques, voire peut être également opioïdes.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) présentent tous une action analgésique à faible dose, leur activité anti-inflammatoire n’apparaissant qu’à dose élevée.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte