Les mots du conseil  Abonné

Par
Publié le 01/02/2018

Être à l’écoute

De par son caractère subjectif, chacun évalue sa douleur de façon plus ou moins sévère et plus ou moins intense. Interroger sur le type de douleur permet de savoir si la prise en charge peut se faire à l’officine ou non : localisation de la douleur, circonstances de survenue, caractéristiques (brûlures…), durée, évolution (horaire, rythme), contexte, signes associés…

Connaître les structures spécialisées de la région (centre antidouleurs, consultations spécifiques…).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte