Les mots du conseil  Abonné

Publié le 11/02/2016

L’hygiène auriculaire consiste à essuyer l’excès de cérumen visible à l’entrée du conduit auditif, qui s’écoule dans le pavillon. Il ne s’agit pas de nettoyer l’intérieur du conduit auditif, dans lequel le cérumen a une présence normale et un rôle important.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte