Hygiénisme et antibiothérapie animale

Les écueils d'une prévention inadaptée  Abonné

Par
Evelyne Gogien-Oudry -
Publié le 27/03/2017
Tous les excès sont néfastes, y compris en matière de prévention. À trop vouloir barrer la route aux microbes et aux maladies, on risque de créer de nouveaux maux contre lesquels il est plus difficile de lutter.
hygienisme

hygienisme
Crédit photo : GARO/PHANIE

L'emploi exagéré de gels hydroalcooliques et de produits ménagers ou d'hygiène agressifs entraîne l'élimination de bactéries inoffensives qui souvent protègent contre les bactéries pathogènes. Un exemple parmi d'autres de gestes que l'on croit préventifs et qui se révèlent inadéquats.

Excès d'hygiène, allergies et maladies auto-immunes

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte