DOSSIER : spécial ORL

Editorial : inspirez, soufflez... Abonné

Publié le 23/02/2015
Editorial : inspirez, soufflez...

Le parcours sinueux du souffle offre autant de gîtes à l’infection
phanie

Fonction vitale s’il en est, la respiration sait généralement se faire oublier. Et c’est heureux. Mais il suffit de peu de chose pour briser le bon vieux réflexe de l’« inspirez, soufflez ». Une bête obstruction nasale, par exemple, une toux tenace et épuisante ou tout simplement un banal rhume de février. Ce qu’on appelle communément les petites infections ORL ne conduisent pas forcément au cabinet du spécialiste. Le bon vieux médecin de famille sait gérer. De même que le pharmacien, dont les conseils avisés en la matière suffisent bien souvent à juguler le mal. C’est…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte