Dans quelles situations cliniques ?  Abonné

Publié le 09/02/2012

Il est actuellement recommandé de commencer un traitement antirétroviral :

- Chez les patients asymptomatiques ayant un nombre de CD4 compris entre 350 et 500/mm3 ;

- Chez les patients asymptomatiques ayant un nombre de CD4 supérieur à 500/mm3 en cas de charge virale plasmatique supérieure à 100 000 copies/ml, de baisse rapide du nombre de CD4, de coïnfection par le virus de l’hépatite B ou C, d’un âge supérieur à 50 ans, de facteurs de risques cardiovasculaires ou encore dans l’objectif de réduire la transmission sexuelle du VIH ;

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte