Dans quelles situations cliniques ?  Abonné

Par
Publié le 12/01/2017

Le disulfirame est réservé aux patients visant l’abstinence (traitement de 2e intention), tandis que l’acamprosate et la naltrexone sont utilisés pour la prévention des rechutes. Nouveaux venus, le nalméfène et le baclofène sont employés dans le cadre d’une réduction de la consommation d’alcool.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte