Chez le médecin  Abonné

Par
Publié le 21/10/2019

L'intensité des troubles variant d'une femme à l'autre, la décision de prescrire un traitement hormonal substitutif de la ménopause (THS ou THM) prend en compte leur retentissement sur la qualité de vie et l'état de santé de façon individuelle.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte