Stratégie thérapeutique  Abonné

Par
Publié le 03/11/2014

Les mycoses cutanéomuqueuses peuvent être à l’origine de surinfections bactériennes et d’infections mycosiques systémiques justifiant leur prise en charge : un traitement est donc systématiquement proposé à tout patient atteint de façon à faire disparaître les lésions bien sûr, mais aussi à prévenir la contamination de proches et la surinfection, voire une diffusion systémique de l’infection (terrain immunodéprimé, diabète, etc.). Il n’a de sens que si l’on élimine les facteurs favorisants (hygiène rigoureuse, cf. ci-dessus) et que s’il bénéficie d’une bonne observance.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte