Médicaments antimycosiques  Abonné

Par
Publié le 03/11/2014

L’efficacité du traitement antifongique est conditionnée par quatre paramètres : 1) Choix de la molécule active : spectre et puissance fongicide (terbinafine par exemple) ou fongistatique (imidazoles par exemple) ; 2) Choix d’une présentation galénique appropriée ; 3) Rigueur dans l’observance ; 4) Application de mesures d’hygiène élémentaires.

Choix de la molécule antifongique.

Les antifongiques sont regroupés en deux catégories :

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte