Déconfinement

Quel rôle joueront les brigades sanitaires ?  Abonné

Par
Publié le 15/05/2020
Opérationnelles depuis le 11 mai, la mise en place des brigades sanitaires soulève de nombreuses questions. Respect du secret médical, protection des données personnelles, efficacité du dispositif… certaines instances ont déjà fait part de leurs réserves, à commencer par l'Académie de médecine.
Depuis le 11 mai, les médecins généralistes sont invités à signaler tout cas positif et à indiquer les coordonnées du malade sur une plateforme numérique.

Depuis le 11 mai, les médecins généralistes sont invités à signaler tout cas positif et à indiquer les coordonnées du malade sur une plateforme numérique.
Crédit photo : GARO/PHANIE

Lors de son intervention au Sénat, le 5 mai, Olivier Véran annonçait que 100 000 personnes pourraient être mobilisées, à terme, sur l'ensemble du territoire pour constituer les brigades sanitaires. Officiellement opérationnelles depuis le 11 mai, ces « brigades » ne comptaient en début de semaine que 4 000 agents de la CPAM. Des agents qui sont et seront épaulés par des infirmiers, des membres de la protection civile et de la Croix-Rouge, mais aussi par des médecins épidémiologistes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte