Stratégie nationale de santé

Le pharmacien, acteur de prévention ?  Abonné

Par
Publié le 26/11/2018
La stratégie nationale de santé 2018-2022, lancée par le gouvernement le 26 mars dernier, donne une place importante à la prévention. Vingt-cinq mesures sont ainsi mises en place dans ce domaine et plusieurs d’entre elles s’inscrivent dans les perspectives d’évolution de notre métier.
relai campagne

relai campagne
Crédit photo : GARO/PHANIE

Les objectifs de l’axe prévention

De nombreux facteurs influent, de façon positive ou négative, sur la santé : qualité de l’alimentation, expositions environnementales, comportements à risques, parcours éducatif, habitat, activité physique… Il en ressort quatre grands facteurs de risque de maladies non transmissibles : le tabac, l’alcool, la sédentarité et l’obésité. Une intervention à grande échelle sur ces facteurs permettrait donc de réduire le risque de mortalité et de morbidité.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte