Jean-François Cavallier, herboriste à Châtellerault

Pour une herboristerie réservée aux pharmaciens  Abonné

Par
Marie Bonte -
Publié le 20/09/2018
Pour Jean-François Cavallier, herboriste à Châtellerault et diplômé en pharmacie, l'herboristerie doit être pratiquée par des pharmaciens, seuls compétents pour combler les besoins en conseil de la population. Selon lui, elle doit cependant pouvoir s'exercer en dehors du réseau officinal.
Jean-François Cavallier

Jean-François Cavallier
Crédit photo : dr

Signe d'ouverture dans le débat sur la pratique de l’herboristerie, Jean-François Cavallier a, lui aussi, été auditionné par la Mission d'information du Sénat sur le développement de l'herboristerie et des plantes médicinales. Ce pharmacien de formation, gérant de l’herboristerie Larmignat de Châtellerault,

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte