DOSSIER - Objectif parapharmacie

Cultiver le paradoxe Abonné

Publié le 25/01/2016
Cultiver le paradoxe


phanie

Un paratonnerre contre la crise ? La parapharmacie et ses multiples rayons pourraient bien être cela pour le réseau officinal. Paratonnerre ou parachute, reste que ce marché polymorphe en quête de définition cultive le paradoxe. Très majoritairement distribué par les pharmacies, il ne justifie pourtant « que » 10 % de leur chiffre d’affaires (CMA novembre 2015 : source IMS Health). De même, si le Code de la santé publique (CSP) exclut les produits de parapharmacie du champ du monopole pharmaceutique, il établit dans le même temps la liste positive des marchandises…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte