Chez le médecin  Abonné

Publié le 22/04/2013

Tout commence par un interrogatoire détaillé concernant la symptomatologie, complété si possible par un catalogue (ou calendrier) mictionnel (sur 3 jours : nombre de mictions, horaire, volume, urgenturie, fuites urinaires), très utile dans le cadre de l’évaluation d’une incontinence urinaire, ainsi que celui d’un questionnaire de symptômes validé et d’un questionnaire de qualité de vie afin d’en mesurer le retentissement.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte