Entre poisons et médicaments - Naturel ne veut pas dire sans danger !

Entre poisons et médicamentsNaturel ne veut pas dire sans danger !

Nicolas Tourneur
| 24.04.2017

Naturel, ne signifie pas sans danger ! De tout temps, l’Homme a su que certaines plantes pouvaient tuer, et, plus tard, avec les progrès de la chimie et de la pharmacologie, que certains principes actifs naturels n’offraient qu’une marge thérapeutique des plus étroites.

  • paracelse
  • page 15

C’est au fil de son histoire que l’Homme a affiné ses connaissances sur la toxicité des substances naturelles. En en testant l’action, les sociétés humaines ont compris quelles substances issues des végétaux, des animaux ou des minéraux pouvaient être bénéfiques ou dangereuses. Ainsi, Dioscoride justifiait les vertus médicinales des produits toxiques en appliquant le principe des contraires : à ses yeux, un produit, quelle qu’en soit l’origine, exprimait toujours simultanément des...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
formation

DPC : 88 % des titulaires se sont formés sur 3 ans

Plus de 24 000 titulaires ont effectué au moins une formation validant pour le DPC sur la période triennale 2017-2019. L’heure du bilan du développement professionnel continu (DPC) a sonné, en cette fin de période triennale... Commenter

Partenaires