Hygiénisme et antibiothérapie animale - Les écueils d'une prévention inadaptée

Hygiénisme et antibiothérapie animaleLes écueils d'une prévention inadaptée

Evelyne Gogien-Oudry
| 27.03.2017

Tous les excès sont néfastes, y compris en matière de prévention. À trop vouloir barrer la route aux microbes et aux maladies, on risque de créer de nouveaux maux contre lesquels il est plus difficile de lutter.

  • hygienisme

L'emploi exagéré de gels hydroalcooliques et de produits ménagers ou d'hygiène agressifs entraîne l'élimination de bactéries inoffensives qui souvent protègent contre les bactéries pathogènes. Un exemple parmi d'autres de gestes que l'on croit préventifs et qui se révèlent inadéquats.

Excès d'hygiène, allergies et maladies auto-immunes

Si le courant hygiéniste du XIXe siècle a permis de réduire la mortalité due aux maladies infectieuses dans les pays développés, aujourd...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Rupture stock

Médicaments : le plan anti-rupture du LEEM

Le LEEM l'avait annoncé par la voix de son président Philippe Tcheng lors de ses vœux, c'est chose faite. Les industriels du médicament présentent leur plan d'actions en six points pour agir contre les pénuries de médicaments.... 4

Partenaires