Développement du générique - De l’idée à la conception

Développement du génériqueDe l’idée à la conception

25.02.2013

La mise au point d’un générique est certes moins longue et moins coûteuse que le médicament princeps qu’il copie, mais elle est soumise aux dernières réglementations en vigueur, forcément plus strictes.

  • Les brevets sont protégés 20 ans dont 10 ans commercialement

ENTRE le moment où le développeur, ou le laboratoire génériqueur, commence à travailler sur le choix de la molécule princeps à copier et sa mise sur le marché, il se passe 6 à 8 ans, voire plus. Il faut tout d’abord étudier les brevets des médicaments, leur durée de protection (20 ans dont 10 ans de protection commerciale voire 11 si le laboratoire a commencé à étudier une indication pédiatrique) et les données économiques (prix, volume vendu…). « Ce ne sont pas que des blockbusters car...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 10

Partenaires