Quelques définitions

Publié le 16/10/2020

Toux : symptôme fréquent lié, dans la majorité des cas, à une affection des voies respiratoires. Elle correspond à une expiration brusque et bruyante, volontaire ou réflexe, visant à expulser les sécrétions ou corps étrangers encombrant l’arbre respiratoire.Toux aiguë : récente, transitoire et survenant dans un contexte souvent infectieux (rhino-pharyngite, bronchite…) ou due à un agent irritantToux chronique : persistante depuis plus de 3 semaines, pouvant traduire une pathologie sous-jacenteToux sèche : toux non productive, irritante et fatigante, déclenchée par la stimulation des récepteurs tussigènes situés dans les voies aériennes et pulmonairesToux grasse : productive et à respecter car utile, la toux grasse permettant la remontée des sécrétions encombrant les voies respiratoires grâce à l’action des cils vibratiles.Mucus : gel sécrété par les cellules caliciformes et les glandes péribronchiques recouvrant l’épithélium trachéal et bronchique. Sa composition (95 % d’eau, ions, mucines et glycoprotéines) lui permet d’assurer les défenses immunologie, chimique et mécanique de l’arbre respiratoire.Les cils vibratiles permettent de faire remonter les substances étrangères absorbées par le mucus. Lors de pathologies responsables d’hypersécrétions bronchiques, le mucus plus visqueux et plus élastique, empêche le mouvement normal des cils vibratiles.


Source : lequotidiendupharmacien.fr