Les mots du conseil

Publié le 16/10/2020

L’interrogatoire du pharmacienLe pharmacien demande si la toux est sèche ou grasse, en précisant si le patient est gêné par des quintes irritatives ou des sécrétions. La présence de pathologies chroniques doit être demandée ainsi que des symptômes associés (écoulement nasal, fièvre…). La durée de la toux permet de distinguer une toux récente d’une toux chronique. Enfin, l’horaire de la toux est pertinent à connaître car évocateur de certaines pathologies. Si elle est nocturne, elle peut être liée à de l’asthme ou une décompensation cardiaque chez un adulte hypertendu ou coronarien. Diurne, elle est évocatrice d’une allergie, d’une infection voire d’une pathologie liée à l’inhalation de produits chimiques… Chez les fumeurs, la toux survient généralement le matin pour « nettoyer » les poumons tandis qu’une toux post-prandiale est liée à un reflux gastro-œsophagien.Direction : le médecinLes critères de gravité de la toux, nécessitant une orientation médicale, sont les suivants :- Survenue d’une cyanose pouvant être liée à une fausse route alimentaire ou à la présence de corps étrangers dans les voies aériennes supérieures ;- Expectorations rose saumoné et tachycardie, évocateurs d’un œdème aigu du poumon ;- Saignements, chronicité de la toux et altération de l’état général faisant appel à une possible tuberculose ou un cancer bronchopulmonaire ;- Toux sèche et douleur thoracique violente, symptômes d’un pneumothorax ;Application des mesures hygiéno-diététiquesChez les patients fumeurs, la diminution du tabac, voire son arrêt, permet d’améliorer la toux et limiter ses récidives. Il faut également penser à aérer l’habitation pour chasser les agents infectieux et humidifier l’atmosphère à l’aide d’un humidificateur ou d’un bol d’eau placé sur un radiateur non électrique, tout en évitant les endroits surchauffés et les changements brusques de température. L’hydratation du mucus doit être assurée par l’apport d’eau, d’où l’usage d’infusions à base d’eucalyptus ou de thym. Ne pas faire l’impasse sur le mouchage et les lavages de nez réguliers, l’écoulement nasal postérieur étant l’une des plus fréquentes causes de toux. Si la toux est plutôt nocturne et très gênante, la surélévation de la tête du lit améliore le confort du patient. Enfin, les particules infectieuses étant expectorées au cours de la toux, le port de masque limite leur propagation au sein de l’entourage.La toux chez les enfants de moins de 2 ansCe sont les mesures hygiéno-diététiques qui priment avec des lavages de nez fréquents et réguliers à l’aide de pipettes de sérum physiologique, d’une solution nasale ou d’un mouche-bébé. S’assurer également de la bonne hydratation de l’enfant en faisant attention à la température dans sa chambre (entre 18 et 21 °C) et de ne pas l’exposer au tabac. Les suppositoires Coquelusédal nourrisson ou des spécialités homéopathiques comme Stodal peuvent aussi être proposées.


Source : lequotidiendupharmacien.fr