Quelques cas particuliers

Publié le 06/11/2020

Grossesse et allaitementL’acitrétine est un puissant tératogène. Une contraception efficace est indispensable 1 mois avant le début du traitement, pendant toute sa durée et par prudence doit être poursuivie 3 ans à compter de l'arrêt.Les analogues de la vitamine D sont contre-indiqués au cours de la grossesse et les biothérapies déconseillées (par prudence).L’utilisation du méthotrexate nécessite une contraception efficace, avant, pendant et durant les 3 mois qui suivent l’arrêt. Il est également contre-indiqué au cours de l’allaitement.Insuffisance rénale ou hépatiquePrudence vis-à-vis des médicaments administrés par voie générale, à l’exception des biothérapies.


Source : lequotidiendupharmacien.fr