Quelques cas particuliers

Publié le 04/09/2020

Grossesse et allaitementLes IEC/ARA 2 (formellement contre-indiqués aux 2e et 3e trimestres ; déconseillés au 1er trimestre), les antivitamines K et les anticoagulants oraux directs sont contre-indiqués chez la femme enceinte ou qui allaite (sauf pour les AVK en cas de grossesse chez une femme porteuse d’une valve cardiaque mécanique).Insuffisance rénale ou hépatiqueUne adaptation posologique est souvent nécessaire en cas d’insuffisance rénale. C’est notamment le cas pour les anticoagulants oraux directs. Attention aussi en cas de cirrhose.Les personnes âgéesUne particulière prudence s’impose chez les sujets âgés. D’autant plus bien sûr en présence d’une insuffisance rénale connue. Les héparines non fractionnées et la tinzaparine – Innhohep ne nécessitent pas d’adaptation posologique.Attention en cas de comorbidités : déshydratation, traitement diurétique ou néphrotoxique…


Source : lequotidiendupharmacien.fr