Substitution biosimilaire

L’incompréhensible statu quo français…  Abonné

Par
Mélanie Maziere -
Publié le 08/07/2019
Autorisé depuis décembre 2013, le droit de substitution biosimilaire est toujours dans l’attente d’un hypothétique décret d’application. Un décret obligatoire pour certains, dont on peut se passer selon d’autres. Alors que la question divise les acteurs français, l’Allemagne a légiféré lundi.

La question de la substitution biosimilaire sera-t-elle résolue dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2020 ? « Il est très important de mettre le sujet au premier rang des priorités dans le prochain PLFSS, mais je n’ai pas le sentiment que ce soit le cas.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte