… face à la réalité allemande  Abonné

Par
Mélanie Maziere -
Marie Bonte -
Publié le 08/07/2019

En Allemagne, la substitution biosimilaire est déjà une réalité. Après en avoir débattu tout le mois de juin, le Bundestag a adopté, le 1er juillet, la « loi pour plus de sécurité dans l’approvisionnement en produits pharmaceutiques »*. Elle vise, entre autres, à encadrer la substitution biosimilaire par le pharmacien qui entrera en vigueur en 2022. Elle prévoit la création d’une liste des biosimilaires que les pharmaciens devront substituer aux médicaments d’origine dans les 12 mois à venir.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte