Biosimilaires - Biogaran défend l’interchangeabilité par le pharmacien

BiosimilairesBiogaran défend l’interchangeabilité par le pharmacien

Mélanie Maziere
| 22.05.2017

Alors qu’il présentait le lancement de son second biosimilaire complexe, le laboratoire français Biogaran s’est clairement positionné pour une « interchangeabilité partagée » par le médecin et le pharmacien. D’après son président, cette possibilité pour le pharmacien n’est qu’une question de temps. Et de décision politique.

  • biosimilaires

Tous les fabricants de biosimilaires n’ont pas la même vision. Selon le président de Biogaran, Pascal Brière, les laboratoires favorables à l’interchangeabilité entre biomédicament d’origine et biosimilaire par le pharmacien seraient même en minorité. Mais à ses yeux, il ne fait aucun doute que cette mission revient tout autant au médecin qu’au pharmacien et que le temps lui donnera raison. Les dernières évolutions des mentalités en sont une preuve. Ainsi, les autorités sanitaires dans de...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Passation

À la Une Que faut-il attendre du nouveau ministre de la Santé ? Abonné

Après plus de deux ans et demi passés à la tête du ministère de la Santé, Agnès Buzyn vient de quitter ses fonctions pour se lancer à la conquête de Paris. Lui succède un autre médecin hospitalier, Olivier Véran, député et rapporteur général de la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale. À ce titre, le nouveau ministre de la Santé était l'un des interlocuteurs privilégiés des... 1

Partenaires