Sécurité d'Uptravi

L'ANSM lève les doutes  Abonné

Par
Mélanie Maziere -
Publié le 04/01/2018

Inquiète après cinq décès survenus à l'initiation d'Uptravi (selexipag), indiqué dans certaines formes d'hypertension artérielle pulmonaire, l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) alerte les prescripteurs.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte