Médicaments et mondialisation

La sérialisation : un passeport contre la falsification  Abonné

Par
Publié le 28/05/2018
Dix pour cent : telle est la part de la falsification sur le marché mondial du médicament. Tous les pays sont touchés, toutes les classes thérapeutiques sont concernées. Pour lutter contre la contrefaçon, l’Union Européenne répond par la sérialisation.
serialisation

serialisation

Si autrefois la contrefaçon se cantonnait aux produits de luxe, elle touche aujourd’hui de plus en plus les biens de grande consommation et les médicaments. 11 fois plus rentable que le trafic de tabac et 25 fois plus rentable que celui de l’héroïne, le marché de médicaments falsifiés représente à lui seul près de 10,2 milliards d’euros en Union Européenne. Mais avec les médicaments, la sécurité et la santé des consommateurs est en jeu.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte