Les produits conseil

Publié le 25/09/2020

Les fondamentauxLe paracétamol est le médicament de première intention pour soulager les maux de tête ou l'état fébrile associés à l'infection. À l'inverse, les AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens) ne sont jamais recommandés dans un contexte infectieux, en raison d'un risque d'aggravation de l'infection. Cette règle est d'autant plus importante en période d'épidémie Covid. En présence d'une rhinorrhée ou d'une congestion nasale, le conseil sera complété avec des solutions de sérum physiologique ou d'eau de mer purifiée, dont certaines sont enrichies avec des fluidifiants (polysorbate 80), des oligo-éléments ou des substances adoucissantes (aloe vera). Agir où ça fait malDeux grandes catégories de médicaments sont disponibles pour cibler la douleur au niveau de la gorge : les produits d'action locale ou les produits d'action systémique. Les produits utilisés pour un soulagement local se présentent sous forme de pastilles à sucer ou de collutoire. Ils associent généralement un antiseptique tel que l’hexétidine, le biclotymol, le cétylpyridinium ou encore la chlorhexidine, et un agent anesthésique local comme la lidocaïne, la tétracaïne ou l'ambroxol. Les premiers agissent sur l'infection, les seconds sur la douleur. Autre principe actif d'action local, le lysozyme est une mucopolysaccharidose physiologique, utilisée pour ses propriétés antibactériennes.
Les médicaments d'action systémique sont principalement représentés pas l'alfa-amylase, enzyme à visée anti-inflammatoire. Les médicaments sont présentés en sirop ou en comprimé à avaler. Fin 2019, une alerte de pharmacovigilance a mis en garde les professionnels de santé contre un risque de réaction d'hypersensibilité observé avec ce médicament. Au comptoir, il est nécessaire de se renseigner sur des réactions allergiques antérieures avec l'alfa-amylase ou un des excipients. Dans tous les cas, un mal de gorge qui ne s'apaise pas après 5 jours de traitement doit conduire le patient à consulter un médecin.L'homéopathie, facile et cibléePhytolacca Decandra 9CH est un médicament majeur de l’inflammation des muqueuses ORL. Mercurius Solubilis 9CH est plus spécifique de l’inflammation de la gorge de type angine. Si le mal de gorge est soulagé par une boisson froide, le conseil porte sur Apis Mellifica. Enfin, si le mal de gorge est associé à une rhinorrhée, on peut associer systématiquement Allium Cepa Composé.La réponse par les plantesDans la lignée des bonbons adoucissants au miel ou à la guimauve, les solutions phytothérapeutiques et sans antiseptiques se sont multipliées en pharmacie et revendiquent une utilisation pour soulager la gorge douloureuse. Ces produits de santé regroupent plusieurs plantes ou actifs adoucissants comme le propolis, la matricaire, le bouillon-blanc ou l'érysimum, plus spécifique à l'enrouement. En aromathérapie, le conseil porte sur des huiles essentielles anti-infectieuses telles que Tea-Tree ou thym tujanol, et des huiles essentielles anti-inflammatoires comme l'eucalyptus citronné.


Source : lequotidiendupharmacien.fr